Avec l’officialisation du Sport sur ordonnance via le décret du 1er Mars 2017, les acteurs du champ de la santé et du sport ont de plus en plus intérêt à coopérer.

Je crois très fort en la pluridisciplinarité, notamment dans la prise en charge de pathologie chronique. J’ai eu la chance de travailler durant 3 ans en équipe pluridisciplinaire au sein de la Clinique du Chateau de Vernhes (31), où j’ai coopéré, construit, échangé, quotidiennement avec diététicie(ne)s, psychologues, médecins, infirmier(e)s, aides-soignant(e)s, kinésithérapeutes, ergothérapeutes, … Nos efforts joints donnaient d’excellents résultats.

J’aimerai retrouver ce type de travail dans mon exercice libéral. Bien consciente que le travail en équipe pluridisciplinaire peut être très chronophage, je ne suis pas à la recherche d’une « équipe fixe », mais plutôt de professionnels de confiance avec qui échanger ponctuellement, et vers qui renvoyer mes patients. De votre côté, si vous recevez des patients atteints d’ALD, de pathologie chronique, de limitations, et/ou qui nécessiteraient selon vous une pratique d’activité physique adaptée, alors nous pouvons peut être allier nos forces.


Vers qui renvoyer mes patients ?

La question revient souvent est n’est pas toujours claire dans tous les esprits : vers qui renvoyer les patients en fin de prise en charge, comment choisir le professionnel de l’activité physique vers qui orienter mes patients en fonction de leur profil ?

Voici un tableau qui devrait vous aider à clarifier un petit peu les modalités de prises en charge. Il a vu le jour suite au décret sport sur ordonnance des populations ALD, mais peut selon moi s’appliquer à tous les patients.

Je me suis permise d’y ajouter un code couleur pour en faciliter la lecture, sans en changer le contenu.


Tableau des interventions des professionnels et autres intervenants, annexe 4 de l’instruction interministérielle du 3 mars 2017.

En tant qu’Enseignante en APA, je suis donc une professionnelle de choix pour vos patients à limitations modérées, et de seconde intention pour les limitations minimes et sévères. Pour les limitations sévères, préférez un(e) kinésithérapeute, ergothérapeute ou psychomotricien(ne). Pour les limitations minimes et l’absence de limitation, n’hésitez pas à renvoyer vos patients vers des secteurs associatifs sportifs « classiques ».

Si vous souhaitez en savoir plus sur le sujet, notamment au niveau des critères de classification des limitations, vous pouvez télécharger les documents ci-dessous.

Rapport activité physique et maladies chroniques du 20 juin 2016.

Instruction interministérielle du 3 mars 2017.


L’APA est elle remboursée ?

Et non, malheureusement, l’Activité Physique Adaptée n’est pas remboursée.

En revanche, certaines mutuelles, assurances et organismes de prévoyances s’engagent de plus en plus à la prise en charge d’une partie de vos séances d’activité physique.

Azur Sport Santé met a disposition des usagers un listing actualisé de toute ces organismes, ainsi que les modalités de ces prises en charge. Vous pouvez y accéder en cliquant ici.