L’APA, c’est quoi ?


L’Activité Physique Adaptée (APA) correspond à une intervention professionnelle qui relève d’une formation universitaire spécifique (filières APA et Santé des UFR STAPS, niveau licence et master). Elle mobilise des connaissances scientifiques pluridisciplinaires pour évaluer les ressources et les besoins spécifiques des populations et concevoir des dispositifs et des projets d’intervention qui mobilisent des compétences d’enseignement des activités physiques, sportives ou artistique.

Référentiel d’activité et de compétences de l’EAPA – SFP APA, 2016.

Simplement, l’APA, c’est une Activité Physique Adaptée, à destination de public nécessitant une prise en charge spécifique, dans un objectif de prévention, maintien ou d’amélioration de leur santé.

Elle peut concerner les personnes en situation de handicap, mais également les pathologies chronique, la gériatrie, la maternité, les troubles fonctionnels, … Son champ d’action est vaste.


Qu’est ce qui différencie les APA des éducateur(trices) sportif(ve) ?

Les APA sont spécifiquement formés à la prise en charge des pathologies et cas complexes. Ils ont une approche bio psycho sociale du patient et utilisent différentes activités selon les besoins. Ce sont les champion(ne)s si vous souffrez d’une pathologie ou limitation (chronique ou temporaire) et souhaitez bouger.

Les éducateurs(trice) sportif(ve) sont spécifiquement formés pour accompagner des pratiquants ne présentant pas de limitations particulières, sur une ou des activités données pour lesquelles ils sont spécialistes, dans une visée de plaisir ou de performance. Ce sont les champion(ne)s si vous n’avez pas de problème particulier et souhaitez faire du sport.


Qu’est ce qui différencie les APA des kinés ?

Les APA ne font pas de rééducation, ils ne manipulent pas le patient. Ils interviennent sans ordonnance, sauf dans le cas des personnes en ALD depuis 2017. Ils proposent des situations pédagogiques permettant à la personne de pratiquer une activité physique pour améliorer son état de santé, ou de pratiquer une activité physique malgré son état de santé. Ce sont les champion(ne)s pour faire la transition lorsque vous avez terminé votre rééducation avec le kinésithérapeute et ne vous sentez pas apte à réintégrer des séances de sport « classiques ».

Les kinésithérapeutes s’occupent principalement de la rééducation. Ils interviennent sur ordonnance. Ce sont les champions pour traiter une dysfonction. Ils ont également une vue globale du patient, mais traitent en général un problème précis.

Autre différence majeure, la kinésithérapie est remboursée, l’APA ne l’est pas (encore ?).

Points communs des 2 professions :

  • L’approche globale du patient
  • Le ré-entrainement à l’effort
  • La prévention

Bien sûr, tous les professionnels du champ du sport et de l’activité physique proposent normalement des activités physiques et sportives adaptées à la condition de leur pratiquant. Mais l’APA est une formation à part entière qui est spécialisée dans la prise en charge de publics fragiles ou nécessitant des adaptations particulières.


« L’intervention en APA (prise en charge et/ou accompagnement) consiste
en des activités de diagnostic éducatif (attentes, besoins et ressources du
pratiquant), de co-constructions de projets personnalisés, de conceptions de
contenus de séances, de mises en œuvres, d’encadrements et d’évaluations des séances d’interventions en APA. L’intervention s’effectue en pleine autonomie en articulation avec celle des autres professionnels de la santé, de l’éducation ou du développement social. »

Référentiel d’activité et de compétence de l’EAPA, SFP-APA, 2016