« Je commencerai demain … »

r

« Je le ferai demain … »

« Je n’ai pas le temps aujourd’hui' »

« Il pleut »

« Je n’ai pas le moral »

« Ma journée à été trop difficile »

« Je ne vais pas y arriver de toute façon »

Qui n’a jamais prononcé un jour l’une de ces phrases, pour se « justifier » de ne pas avoir bougé de la journée ?

Vous l’avez peut-être compris, cet article à pour objet la motivation ! Comment se motiver à pratiquer une activité physique régulière ? Comment rester motiver sur le long terme pour en percevoir les bénéfices ?

La motivation est un peu l’élément central du changement de vos habitudes de vie : sans elle, pas de changement, pas d’inscription de votre démarche dans la durée, bref, pas d’évolution ! Ouvrez donc bien grand vos yeux, voici quelques conseils pour arriver à trouver en vous la motivation, et à la conserver.

Qu’est ce qui me motive ?

Avant de me lancer, je fais le point sur mes motivations profondes :

  • Pourquoi je veux changer ? Qu’est ce que cela va m’apporter ?
  • Qu’est ce qui va m’aider à y arriver ? Qu’est ce que je possède déjà pour y arriver ? Est ce que je me donne les moyens pour y arriver ?
  • Qu’est ce qui va m’empêcher d’y arriver ? Est-ce un obstacle que je peux surmonter ? Comment ?

=> Quels sont mes objectifs ? Quelles actions vais-je mettre en oeuvre pour les atteindre ?

Je me fixe des micro objectifs atteignables

Nous avons tous un objectif à long terme : je veux perdre 10 kg, je veux être plus musclé(e), je ne veux plus avoir de ventre, je veux avoir un diabète équilibré, …

C’est bien ! Mais si vous voulez atteindre cet objectif général, il faut aussi vous fixer des micros objectifs, atteignables rapidement (je veux rentrer dans ce pantalon dans deux semaines, je veux être capable de soulever 10 kg de plus sur tel exercice, je veux terminer cette course…). A chaque micro objectif atteint, vous serez ainsi fier de vous et de vos progrèsCes micros objectifs vous permettront de rester motivés !

Je pratique dans les meilleures conditions

Etre régulier dans sa pratique n’est pas évident, alors il faut mettre toutes les chances de votre côté !

Choisissez bien votre activité, il faut qu’elle vous plaise. Choisissez également l’endroit dans lequel vous allez la pratiquer ainsi que la tenue adéquate. Trop souvent, le matériel est négligé (souvent car l’on veut économiser quelques euros) au détriment du confort ! Si vous souhaitez acheter un vélo d’appartement par exemple voici les quelques points auxquels il vous faut faire attention :

  • La roue d’inertie : Indiqué sur la fiche de chaque vélo, ce paramètre va déterminer la fluidité de votre pédalage ainsi que les niveaux de résistance. Une roue d’inertie trop légère (moins de 6 kg) entraînera un pédalage saccadé, avec peu de résistance. Choisissez donc votre roue d’inertie entre 7kg et 10kg si vous ne voulez pas être déçus ! (Vous pouvez même aller au delà de 10 kg, mais il faudra y mettre le prix, et pour une utilisation non professionnelle, ce n’est pas nécessaire selon moi)
  • La forme et l’inclinaison de la selle : il n’y a pas de paramètre particulier à respecter, vous devez juste être confortablement assis(e) sur votre selle. Vous ne devez pas vous sentir « glisser » vers l’avant, ou avoir l’impression qu’elle vous gêne dans le mouvement. Pour cela, il est important de bien essayer le vélo avant de l’acheter.
  • La hauteur et l’avancée du guidon : souvent, les guidons ne sont pas réglables en hauteur et en profondeur. Il faut donc choisir un vélo qui possède un guidon correspondant à votre taille et à la taille de vos bras, sous peine de pédaler « couché vers l’avant » et d’avoir tout le poids du corps sur vos bras.

NB : si vous souhaitez d’autre conseils sur du matériel, n’hésitez pas à vous exprimer en commentaire, je vous renseignerai.

Et surtout, une fois que vous avez bien choisi tout ça, organisez vous et dégagez vous du temps pour profiter de ce moment !

J’effectue un suivi de mes progrès

Pourquoi ne pas tenir un « carnet de bord » de vos séances, de vos progrès ? Vous pouvez ainsi en un seul coup d’œil avoir une vue d’ensemble du chemin parcouru !

Vous pouvez retrouver un exemple de carnet de bord en cliquant ICI : Carnet de suivi

Je m’impose un cadre modulable

La procrastination (« je le ferai demain »), ce n’est plus possible ! Vous devez vous imposer un cadre, définir des jours, des horaires de pratiques. Bien sur, ne faites pas une cadre trop strict, sans quoi il sera trop contraignant et vous cesserez très rapidement de le suivre. Fixez vous plutôt un cadre modulable selon votre temps et vos envie : « Je sais que je peux faire une activité physique le lundi soir, mercredi midi, vendredi matin et dimanche dans la journée. Parmi tous ces créneaux, j’en choisi 2 à 3 chaque semaine ».

Si je n’y arrive pas seul(e), je demande de l’aide

Si avez du mal à vous y mettre seul(e), faites vous accompagner ! Rejoignez une association, une salle de sport, pratiquez en groupe, il n’y a rien de mieux pour la motivation ! Si vous avez besoin d’un suivi plus poussé ou n’aimez pas l’ambiance des salles de sport et ne disposez pas d’associations près de chez vous, pourquoi ne pas faire appel à un coach sportif ? Il saura vous accompagner pour atteindre vos objectifs. Vous avez un petit budget ? Pourquoi ne pas faire appel à lui uniquement tous les mois ou tous les 2 mois, juste pour effectuer un suivi, entretenir la motivation et vous relancer sur un nouveau programme ? C’est possible, renseignez vous !

 

Et enfin n’oubliez pas, si vous voulez des résultats, il va falloir s’y mettre à un moment où à un autre ! VOUS êtes l’acteur de votre vie, VOUS décidez de ce qui est bon pour vous et VOUS allez y arriver ! Si quelque chose ne vous convient plus, osez le changement, FAITES VOUS CONFIANCE ! Incarnez le changement que voulez voir dans votre vie ! Plus tôt vous commencerez, plus tôt vous serez  fiers des progrès accomplis ! Ca commence aujourd’hui !

Alors, prêt(e)? Partez !

DSC_8985

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *